Asset Tracking et IoT : un binôme qui bouscule sept secteurs clés de l'économie

11/03/2021 Natalia GALLON

Si les entreprises de gestion de flottes de véhicules ont été parmi les premières à recourir à la géolocalisation, de nombreux secteurs n’ont pas tardé à mettre également le pied à l’étrier afin de bénéficier des nombreux avantages offerts par la technologie. Décryptage par Natalia Gallon, experte IoT chez Matooma

Avec l’Internet des Objets, le domaine de la géolocalisation, et plus particulièrement celui de l’Asset Tracking, a vécu un véritable bond technologique profitant à toutes les entreprises du secteur. Avant de poursuivre il est important de savoir ce qu’est l’Asset Tracking
 
L’Asset Tracking, ou littéralement le suivi des actifs en français, fait référence au suivi d’un véhicule, d’un bien (matériel, marchandises, matières premières…) ou d’une personne en temps réel ou a posteriori. 
 
Le but de la manœuvre pour les entreprises est de mieux comprendre les flux afin d’améliorer leurs process, de localiser rapidement un bien ou une personne dans un souci de sécurité, ou encore d’obtenir un suivi précis d’un point A à un point B afin d’assurer l’arrivée à destination et se prémunir des vols ou dégradations durant le voyage. 
 
La technologie s’appuie généralement sur un système GPS et plus exactement sur les réseaux cellulaires haut et bas débit qui permettent une remontée des données de localisation sur une interface mobile ou PC. 

Le rôle essentiel de la connectivité
La technologie de connectivité reliée à la solution d’Asset Tracking dépendra de l’usage qui en sera faite (distance de géolocalisation, calcul précis de l’itinéraire, détection d’un éloignement par rapport à une position, usage intérieur ou extérieur, élément en transit ou sédentaire). 
 
Ainsi plus l’espace est restreint (hôpital, usine, école…), plus les solutions de connectivité de proximité seront privilégiées (RFID, Bluetooth, Wifi, Zigbee). S’il est question de localiser des milliers d’objets dans un espace délimité tel qu’un hôpital ou un magasin, la solution choisie est souvent le RFID qui consiste à coller des étiquettes-antennes et à installer des récepteurs dans l’ensemble du bâtiment. 
 
A contrario, plus la zone est étendue (localisation de flottes de véhicules, conteneurs, travailleurs isolés…), plus le réseau cellulaire va être adapté. Au travers d’une carte SIM Machine to Machine, il permettra de renseigner sur la localisation mais également de remonter des données d’une marchandise en transit par exemple (contrôle de la température, chocs, vibrations), tout en conservant la connexion tout au long du Tribune libre déplacement (basculement automatique entre plusieurs opérateurs avec une carte SIM multi-opérateur, handover). 

Les 7 secteurs clés émergents de l’Asset Tracking
La mobilité. Les flottes de véhicules d’entreprise tels que les voitures, les bus et camions, ou encore les nouveaux moyens de transport en ville comme les vélos ou trottinettes en libre-service nécessitent tous un système de localisation afin de déterminer leur emplacement et/ou vérifier leur disponibilité. 
 
La sécurité des biens et personnes. Il est désormais possible d’intégrer un boîtier de géolocalisation sur sa voiture ou sa moto par exemple afin de retracer un véhicule volé et le retrouver. Par ailleurs, la géolocalisation permet de localiser également des personnes, notamment dans le cadre de la protection des travailleurs isolés grâce à des équipements détectant des mouvements ou au contraire l’immobilité (dans le cas d’une chute ou d’un malaise). 
 
Le BTP. Selon la Fédération française du bâtiment, le coût annuel des vols dans le secteur du bâtiment est estimé à 1 milliard d’euros en France. L’Asset Tracking va permettre de tracer les machines, mais aussi les outils et les matériaux. 
 
L’agriculture. Plusieurs applications d’Asset Tracking sont concernées dans le milieu agricole : localisation des troupeaux, sécurisation du matériel de valeur, développement de robots agricoles autonomes... 
 
L’industrie lourde. La géolocalisation est essentielle pour prévenir les accidents des employés et lutter contre les pertes et les vols de matériels dans les usines manufacturières et les mines. 
 
La logistique. Ce secteur fut parmi les premiers à utiliser des systèmes de localisation. Les nouvelles solutions IoT permettent, en plus d’améliorer le suivi et optimiser les trajets, de renseigner sur l’intégrité de l’expédition (choc, température, humidité). 
 
Le secteur public. La santé et l’éducation sont les deux principaux secteurs publics à adopter la géolocalisation. Dans les hôpitaux, les solutions d’Asset Tracking permettent d’éviter les problèmes de stockage et de localiser le matériel. Dans les écoles, la localisation permet de réaliser un suivi du matériel informatique et des livres de la bibliothèque.
 
Dans un monde ultra connecté où l’usine du futur prend désormais sa place, l’Asset Tracking et l’IoT apparaissent comme de véritables alliés afin d’améliorer les process, renforcer la protection et la sécurité, gagner en rentabilité, et créer de nouveaux services à valeur pour toutes les entreprises du secteur. 
 
Par Natalia Gallon, experte IoT chez Matooma  


Facebook Twitter LinkedIn YouTube