smartcity-mag
Avec Illucity, la réalité virtuelle va avoir son premier parc d’aventures

01/12/2018

Apparue dans les années 80, la réalité virtuelle (Virtual Reality - VR pour les anglophones), est une technologie qui permet d’immerger une personnes, grâce à un masque spécial, dans un monde totalement digital. Spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, la société Ymagis, ouvre sur le parvis de la Cité des Sciences et de l’Industrie, à l’entrée du Parc de La Villette (19ème), « Illucity », le premier parc d’aventures en VR français.

Le développement du marché des casques VR pour les particuliers n’en est qu’à ses début : « nous pensons que la VR peut profiter à l’économie des loisirs au travers de nouvelles expériences dans les lieux spécifiquement dédiés au divertissement VR », déclare Jean Mizrahi, président d’Ymagis, une société française spécialisée dans les technologies numériques pour l’industrie du cinéma. « La VR est en quelque sorte une nouvelle expérience qui est au croisement de l’expérience cinématographique et des jeux vidéo. C’est pour cela que nous avons imaginé Illucity ».

Grace à un casque spécifique qui diffuse des images en trois dimensions à 360° et des capteurs de mouvement qui définissent en temps réel un « espace virtuel », la personne qui s’en équipe n’est plus face à un écran, mais plongé au sein d’un univers dans lequel il va pouvoir interagir, au gré du scénario imaginé par les concepteurs.

Utilisé dans l’univers du jeu, le casque VR permet au joueur d’en devenir immédiatement acteur. D’autant que des accessoires connectés, tels que des trackers ou des armes factices, ou en core des vêtements dit « haptiques » (stimulation des sens) permettent de renforcer l’illusion. Le joueur devient un personnage du jeu qui peut saisir des objets et communiquer avec d’autres joueurs comme s’il était dans un jeu réel. L’effet est immédiat et très apprécié au vu de l’augmentation des ventes des lunettes aux prix de plus en plus accessibles, certaines pouvant même y intégrer un smartphone connecté à l’univers virtuel.

La réalité virtuelle s’immisce désormais partout et pas seulement dans les jeux vidéos. Le théâtre, le cinéma, la télévision, la formation, s’emparent de cette technologie pour faire entrer le spectateur dans une nouvelle dimension. La réalité virtuelle bouscule les codes du divertissement et favorise l’émergence de nouveaux centre d’intérêt qui permettent au public de profiter d’une expérience peu commune et peu couteuse, seul ou en groupe (escape game) qui va encore plus loin que dans un simple simulateur. « Un nouveau concept de loisir immersif est né : les « virtual Reality Location Based Entertainement (VR-LBE) », précise la société Ymagis.

Avec plus de 8000 salles dans le monde, 2,3 milliards de gamers dans le monde et plus de cent lieux dédiés en France, le phénomène prend de l’ampleur. C’est ce qui a conduit Ymagis a imaginer Illucity, le premier modèle d’un réseau de parcs d’aventures français qui concentre les meilleures expériences de réalité virtuelle. Ce parc d’un nouveau genre est né à la Cité des Sciences de la Villette, sur un espace de plus de 1000 m². « Ce nouveau terrain de jeux, unique en France offre une expérience immersive qui s’adressent à tous », précisent les concepteurs. « Grâce à la technicité, l’interactivité et la collégialité du concept Illucity, le divertissement entre dans une nouvelle dimension ».
 
« Le parc de La Villette est la première pierre d’un important réseau de parcs d’aventures en réalité virtuelle que nous souhaitons développer ».

Pour ceux qui veulent s’immerger dans le monde virtuel en trois dimensions, Illucity qui se veut l’initiateur d’un monde d’illusion déploie quatre zones d’expériences immersives aux caractéristiques diverses et variées pour chaque catégorie de jeu qui devraient ravir les gamers.

Le premier espace va permettre de vivre une expérience d’hyper-réalité en équipe sur une surface de 100m2 dynamique avec sol vibrant, sièges dynamiques et bien d’autres effets réalistes. Equipés d’un casque VR sans fil, d’une arme connectée et d’un sac à dos munis d’un ordinateur (backpack VR), chaque joueur parcourt librement la salle pour explorer un univers simulé. C’est, selon ses concepteurs, « l’expérience VR ultime ». Cet espace est associé à deux jeux : After Humanity, Projet T dont la sortie est prévue en décembre 2018.

Le second espace est réservé aux jeux d’évasion VR qui réunit plusieurs joueurs autour d’une énigme. Equipés d’un casque VR, de contrôleurs et parfois d’un backpack VR, les joueurs entrent dans une pièce dynamique avec sol vibrant, et ventilateurs avant d’être instantanément téléportés au cœur d’une intrigue mystérieuse. Cet espace est associé à quatre univers du jeu Assassin’s Creed.

Le troisième est réservé aux jeux d’Arcade, dans lequel le joueur peur s’immerger grâce à un casque VR. Chaque jeu a son équipement approprié : des gants haptiques pour assommer les robots dans APE-X, une épée connectée pour combattre l’ennemi dans KnightFall ou encore un volant et un siège vibrant pour une course automobile dans Project Cars 2. Des sièges dynamiques D-Box seront proposés avec les jeux Far Reach et Space Flight. Le quatrième est réservé au cinéma 360° au travers de 5 films à sensations : Construct, Asteroids, Invasion, Tara, Out Of The Blue. Cette fois le joueur n’est plus face à un écran, mais au coeur du film en en devenant actuel virtuel.

Pour réussir son pari et le faire évoluer, le parc Illucity a décidé de construire une relation de travail sur le long terme avec plusieurs acteurs français du secteur de la réalité virtuelle : Ubisoft, BackLight Studio, SmartVR Studio, Innerspace VR, Incarna et Nexus Forward, en coproduisant des contenus VR. Une première dans le monde de la réalité virtuelle.

« Le parc de La Villette est la première pierre d’un important réseau de parcs d’aventures en réalité virtuelle que nous souhaitons développer », déclare Nathan Reznik, Directeur Général d’Illucity. La prochaine ville qui accueillera un parc Illucity sera Marseille, début 2019. D’autres villes françaises et étrangères devraient suivre très rapidement . Si le parc parisien n’est pas encore ouvert au public, les tarifs sont déjà connus : ils s’échelonneront entre 5€ à 35€, selon le type d’espace et la durée. Pour en savoir plus et réservez dès maintenant : www.illucity.fr
 


Facebook Twitter LinkedIn YouTube