smartcity-mag
Avec NONO, fini les smartphones en panne de batterie

16/10/2020 Yannick SOURISSEAU

C’est le point faible des téléphones intelligents : la batterie. D’autant plus sollicitée que l’on est éloigné d’un relais, que l’on se géolocalise ou que l’on télécharge. La solution c’est la batterie externe, dont le prix augmente avec la charge, ou la batterie en libre-service comme celle proposée par la startup NONO qui lance sur le marché son service éponyme dans les points à fort passage.

Qui n’a pas râlé après une batterie de smartphone qui se décharge en moins de journée et qui oblige le propriétaire à rechercher une prise de courant dans les plus brefs délais pour redonner du souffle à son indispensable outil de communication.
 
Certes, ceux qui se déplacent régulièrement en voiture ont recours à une connexion USB qui permet de recharger pendant les déplacements. D’autres font l’acquisition d’une batterie externe qu’il ne faut oublier de recharger sous peine de voir les deux appareils inutilisables, ou encore abandonnent leur téléphone dans une station de recharge sécurisée, le temps de la recharge. Reste la solution proposée par la startup Nono Services, jeune pousse, incubée au sein de Neuilly Lab à Neuilly-sur-Seine, et qui compte aujourd’hui une quinzaine de partenaires en Île-de-France.
 
Le principe de Nono est extrêmement simple : il s’agit d’un service de location de batteries externes de smartphone, entièrement gratuit qui s’utilise comme les vélos en libre-service.  Il suffit de récupérer une batterie chargée dans une borne de mise à disposition et de l’emmener avec soi et de la remettre éventuellement dans une autre borne, dans les 48h. Pour ceux qui oublient, l’entreprise débitera 25 euros sur le compte de l’utilisateur distrait. 
 
Selon la jeune entreprise, la location de batteries externes est un service très développé en Asie, depuis 2017. Cette dernière s’inscrit dans l’économie de partage, basée sur la possibilité de louer facilement un objet du quotidien à un coût très bas. En Chine on dénombre plus de 100 millions d'utilisateurs cumulés à l'échelle nationale, un chiffre qui a pratiquement doublé entre 2017 et 2018.
 

Devenir le premier service de batteries externes de secours en Europe
C’est lors de ses études que Théo Rouilly, CEO et fondateur de Nono, découvre ce service largement utilisé par les citadins chinois. Il décide de l’appliquer en France, à son retour.  
 
« J’ai immédiatement été conquis par le principe de la location de batteries externes pour smartphones étant moi-même très souvent à court de batterie », explique le fondateur de Nono. « J’ai pensé que je pourrais lancer ce service extrêmement ingénieux en France, pays où nous passons en moyenne plus de 2h sur nos smartphones, en proposant des stations dans les restaurants, les bars, les salles de sport, les supermarchés, les gares, les universités… afin de faciliter le quotidien des citadins ».
 
Si le service est gratuit, Nono se rémunère avec des espaces publicitaires intégrés à l’application nécessaire à la localisation des bornes de mise à disposition et à la prise en charge d’une batterie, et sur la borne elle-même.   
 
Pour le jeune entrepreneur, cette initiative « apporter une valeur ajoutée aux lieux accueillant du public », lesquels peuvent offrir un service supplémentaire aux utilisateurs nomades. Outre ce service, le seul fait d’être intégré à la carte de localisation permet de générer du trafic et de gagner en visibilité, en favorisant les achats impulsifs et la fidélisation d’une clientèle plutôt jeune et connectée. 
 
Les bornes de prise en charge (et de recharge) peuvent être installées dans des lieux ouverts au public, permanents tels les centres commerciaux, université, cinéma, salle de sports, bar, restaurants, gares, aéroport, espace de coworking…, mais aussi occasionnels tels les spectacles et festivals.
 
Créée cette année, la startup Nono ambitionne déjà de couvrir toute l’Île-de-France et les grandes métropoles françaises. A plus long terme, Nono compte bien devenir le premier service de batteries externes de secours en Europe.


Facebook Twitter LinkedIn YouTube