smartcity-mag
Avec Rezo Pouce, Roannais Agglo réinvente l’autostop sur son territoire

06/06/2019

Pratiquement abandonné au profit du covoiturage, l’autostop qui a connu ses heures de gloire à la fin du siècle dernier et permis à de nombreux étudiants de voyager, refait surface de manière participative. C’est notamment le cas pour l'agglomération Roannaise dans la Loire laquelle expérimente avec Star, une filiale du groupe Transdev, « Rezo Pouce », le premier système d’autostop organisé en France.

Lever le pouce pour inciter les automobilistes à embarquer un passager, c’est une manière de voyager que les moins de vingt ans n’ont pas connu. Par contre leurs parents l’ont certainement utilisé. C’était, avant le covoiturage, la solution pour se déplacer quand on n’avait pas de moyen de transport ou peu de ressources.  Utilisé plus particulièrement par les étudiants et les personnes à revenu modeste, l’autostop restait au bon vouloir des automobilistes, qui au fil des ans et le plus souvent pour des raisons de sécurité, ne répondirent plus au pouce levé. 
 
Le covoiturage, longue ou courte distance, permet désormais de voyager en partageant les frais de déplacement du conducteur selon un tarif et des points de départ et d’arrivée établis à l’avance. Plus sécurisant puisque les passagers sont identifiés, le covoiturage offre aussi l’avantage de remplir des véhicules occupés par le seul conducteur, de contribuer à la réduction du nombre de véhicules en circulation et, protéger l'environnement.
 
Même s’il est devenu beaucoup plus rare, l’autostop n’a jamais été complètement abandonné. Désormais ce sont des collectivités qui s’en saisissent pour le remettre au goût du jour en le rendant plus fiable et surtout plus sécurisant, avec des objectifs similaires au covoiturage, tout en conservant sa gratuité.
 
C’est le cas de Roannais Agglomération, structure intercommunale de 40 communes de la région de Roanne, dans le département de la Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes, qui expérimente avec STAR, une filiale de l'opérateur de mobilités Transdev, l’autostop au quotidien. Appelé « Rézo Pouce  » ce dispositif est actuellement expérimenté sur 7 communes péri-urbaines ou semi-rurales de l’agglomération, lesquelles sont peu ou pas desservies par les transports en commun. 
 
Le dispositif, complémentaire des solutions de mobilité déjà en place (réseaux de cars, covoiturage…) est assez simple et peu couteux. Les communes concernées sont équipées de poteaux de signalisation autour desquels les personnes préalablement inscrites dans les mairies et donc identifiées comme membre du « Rezo Pouce », se positionnent dans l’attente d’un véhicule. De leur côté, les conducteurs qui adhèrent à ce dispositif, également membre du réseau, apposent un autocollant spécifique sur leur pare-brise, afin d’être facilement identifiés par les autostoppeurs en attente. Contrairement à l’autostop classique dont les demandeurs se positionnent où bon leur semble sur le bord de la chaussée, et pas toujours de manière sécurisante, les points d’arrêts proposés par « Rezo Pouce », permettent d’assurer la sécurité routière, tant pour l’automobiliste que pour ses passagers.  
 
« Cette offre fait écho aux nouvelles pratiques de consommation et d’actions sur les territoires : elle se nourrit d’inventivité frugale » - Sandrine De-Boras Transdev France

 « Roannais Agglo est une agglomération de taille moyenne, composée d’un cœur urbain de 70 000 habitants, de communes périphériques et de communes rurales. Apporter les mêmes offres de transport sur tout le territoire de l’agglomération n’est pas envisageable et représenterait un budget conséquent », explique Jean-Luc Chervin, vice-président de Roannais Agglo, délégue aux transports, déplacements et mobilité. « Ce nouveau dispositif permet une offre complémentaire à l’existant et répond à une demande de proximité qu’une agglomération ne peut pas prendre en charge. Elle constitue une alternative à l’usage individuel de la voiture ». Pour la collectivité cette initiative s’inscrit comme un enjeu, à la fois de développement durable et d’inclusion. 
 
Pour les élus, l’idée n’est pas de remplacer les transports collectifs existant sur le territoire, mais de pallier les problématiques de mobilité de certaines communes, sans grever le budget avec des lignes supplémentaires peu, ou pas utilisées. 
 
Cette nouvelle pratique, offre aussi un autre avantage, celui de créer et d’ancrer du lien social en faisant se rencontrer les habitants d’un même village ou d’un même secteur. De l'autostop entre voisins pour lequel chacun à y gagner, élus comme citoyens. Il réhabilite l’autostop en l’encadrant et en le sécurisant tout en réduisant l’utilisation de la voiture en solo et ce qu’elle entraine en matière de gestion des flux de circulation et de pollution de l’air. 
 
« C’est une idée simple qui réinvente l’autostop, l’organise et l’optimise », souligne Sandrine De-Boras, chef de projets innovation chez Transdev France. « Dans le contexte actuel, cette offre commune est une réponse adaptée, à la fois aux attentes des collectivités, contraintes dans leurs budgets, et des habitants. Elle fait aussi écho aux nouvelles pratiques de consommation et d’actions sur les territoires : elle se nourrit d’inventivité frugale ». 
 
Rezo Pouce est un dispositif national qui s’adresse aux collectivités territoriales. « Nous accompagnons les collectivités pendant le processus d’expérimentation qui dure six mois et après, pour les aider à le faire évoluer », précise Alain Jean, fondateur du dispositif Rezo Pouce. « Ce dispositif ouvert à tous cible surtout les jeunes de 18 à 25 ans et les actifs de 25 à 50 ans qui résident en zone rurale ou péri-urbaine ». 
 


Facebook Twitter LinkedIn YouTube