smartcity-mag
Avrillé, une ville verte qui intègre la notion de territoire durable

15/04/2019

Située en périphérie nord-ouest d’Angers (49), la Ville d’Avrillé est l’une des communes le plus importantes de la communauté urbaine Angers Loire Métropole. Plutôt agréable à vivre, cette cité compte de nombreux espaces verts publics et services. Une situation que les élus locaux comptent bien préserver, pour le bien être des habitants, tout en répondant à leurs besoins actuels et futur.

Avrillé, commune française de 13 518 habitants (2015), située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, fait partie, avec Beaucouzé, Saint Barthélemy d’Anjou, les Ponts-de-Cé et de la commune nouvelle Loire-Authion, des cités périphériques les plus importantes de la communauté urbaine (EPCI) Angers Loire Métropole. Située au nord-ouest d’Angers, Avrillé partage avec sa voisine un espace vert important, implanté autour de l’étang Saint Nicolas, mais aussi d’autres parcs et jardins, sur une superficie de plus de 80 ha pour une agglomération qui en compte 1585. Le tout avec une densité de 8,65 habitants par hectare. De quoi vivre confortablement, avec un coin de verdure à proximité.
 
Ville active et sportive, gérée sans partage par l’ancien ministre de la Défense et député, Marc Laffineur, depuis 1983, labellisée 4 fleurs au très convoité concours des maisons fleuries, Avrillé, clairement identifiée « ville parc », selon son slogan, semble plutôt agréable à vivre au quotidien. Même si ce statut fait quelque peu flamber l’immobilier, les habitants dont la plus grosse tranche (20%) se situe entre 45 et 59 ans (source INSEE), profitent de nombreux services et notamment de la première ligne de tramway d’Angers qui leurs permet d’accéder en quelques minutes au cœur de la métropole angevine. Pour autant, cette ville, comme toutes les autres,  n'oublie pas de réfléchir à son développement.
 
« La ville d’Avrillé est caractérisée par un engagement fort en faveur du développement durable qu’elle a su décliner dans les différents champs de son action publique », expliquent les élus locaux qui ambitionnent de mobiliser plus largement les citoyens autour de cet engagement en proposant un cycle de conférences portant sur « la transition écologique et énergétique » (29 avril 2019), « l’économie circulaire » (27 mai 2019) et « vers un territoire intelligent », celui de la métropole angevine (11 juin 2019). Ces trois conférences sont ouvertes au public, à 20h, au centre Georges Brassens, un lieu emblématique de la culture locale, bien connu des habitants.
 
« L’objectif est de susciter l’échange sur l’évolution des comportements, de l’activité et de l’action publique »

 A ce jour et selon ce qu’elle avance, la municipalité a su s’engager sur trois axes qui vont dans le sens d’une gestion plutôt intelligente de la ville : au niveau de son territoire, en appliquant une politique d’aménagement urbain maitrisée, en construisant de nouveaux quartiers comme celui implanté sur l’espace de l’ancien aéroport d’Angers ; au niveau des infrastructures en veillant à réguler ses consommation énergétique, mais aussi en déployant la mobilité douce avec des voies spécialement aménagées et en améliorant l’isolation thermique des bâtiments publics ; au niveau de services à la population avec le déploiement de l’e-administration et de la gestion des déchets.
 
Mais il reste certainement beaucoup à faire et notamment écouter les citoyens qui, en la matière, ont certainement des points de vue à partager. Ce cycle de conférence est l’occasion unique de les informer sur les ambitions de leur ville et du territoire métropolitain sur le plan de la transition écologique et agricole, sur l’économie de service, sur la notion de territoire intelligents, avec des invités experts, triés sur le volet, mais aussi et surtout, de leur donner la parole.
 
« L’objectif est de susciter l’échange sur l’évolution des comportements, de l’activité et de l’action publique », précisent les initiateurs de ce cycle de conférences, organisées en tables ronde, afin de pouvoir donner plus facilement la parole à ceux qui souhaitent participer au développement de leur territoire. « L’objectif est de dégager des pistes d’évolution durable pour notre territoire, du point de vue environnemental, énergétique et plus largement sociétal ».
 
Une initiative intéressante qu’on ne peut que saluer, mais qui doit largement dépasser les idées toutes faites sur la ville intelligente en laissant une large audience aux citoyens prêts à s’investir dans l’avenir de leur ville et de la société dans laquelle ils vivent. Et ils sont de plus en plus nombreux, pour peu qu’on prenne le temps de les écouter et que l'on accepte leurs idées. 

Pour en savoir plus : www.ville-avrille.fr


Facebook Twitter LinkedIn YouTube