Intelligence artificielle (IA) : la parole d’expert de Yannick Boehmann

11/06/2021 Alexandra OLLIVIER

Pour l’émission WEB TV « Parole d’expert », Ville Intelligente Mag a reçu pour vous le Directeur Général de Neomia, Yannick Boehmann. Fournisseur français de solutions d’Intelligence Artificielle (IA) pour les organisations de toute taille, c’était l’occasion de parler de ce domaine spécialisé et de la notion d’humain au cœur de ces enjeux.

Depuis quelques années, une tendance émerge autour de l’intelligence artificielle (IA). Cette pratique consiste à simuler les traits de l’intelligence humaine via des programmes informatiques complexes. Aujourd’hui, ces théories et ces techniques sont-elles encore réservés aux grandes entreprises ? A cette question, Yannick Boehmann, Directeur Général du prestataire Neomia dans ce secteur précis, réponds par la négative. Tous secteurs ou toutes populations usant d'un ordinateur, d'un smartphone ou d'un tablette sont concernés ! Sujet pertinent et actuel, l'Humain est au centre de ces discussions sur l'IA : elle l'inspire et elle en est la cible. 
 
Au cours d’un entretien introductif sur ces notions, Yannick Boehmann a présenté son industrie. Créée en Alsace, elle forme une filiale de Systancia, un éditeur de cyber-sécurité connu des collectivités et du monde hospitalier. Sa société, entièrement dédiée à l’intelligence artificielle, s’occupe de trois axes :
 
  1.   Proposer des produit clé-en-main
  2. Aider toutes entités privées et publics à comprendre l’intérêt de l’Intelligence Artificielle (IA)
  3.  Accompagner ces mêmes organisations dans le développement de produits intégrant de l’IA
 
L’Alsace, l’agglomération angevine et bien d’autres villes en transition intelligente forment des territoires riches en termes d’innovation. Pour étendre cette démarche, le catalogue de Neomia est complet dans ses offres. Parmi elles, Pulse est la plateforme phare d’identification de biométrie comportementale.
 
Comment définir cette méthode et à qui sert-elle ? Très simplement, l’analyse comportementale d’un internaute consiste à observer son utilisation du clavier, de la souris et demain, de l’écran tactile. Un objectif : concevoir une signature biométrique. Cette empreinte, tirée des caractéristiques propres à une personne, permets de légitimer et d’authentifier l’utilisateur. Voici un exemple concret :
« Prenons un cas : un utilisateur légitime travaille à son poste d’ordinateur avant de le quitter. Une personne tierce prend sa place. Là, il nous faut entre 5 et 10 frappes de clavier pour détecter l’intrus. A la suite, on fait remonter l’information à l’application Pulse qui donne l’alerte. »
Yannick Boehmann, Directeur Général de Neomia 
Dans une ère digitale, où le télétravail prime et où les collectivités sont de plus sujets aux cyber-attaques, ce thème est plus que jamais d'actualité. Les solutions d’intelligence artificielle (IA) sont vivement recommandés ! Entreprises, communes et particuliers peuvent investir pour se protéger. Déjà, se renseigner est primordiale pour devenir plus efficient en ce sens.

Faites-le dès maintenant à travers l’interview à suivre : dix minutes enrichissantes et complètes sur l’IA, la cyber-sécurité et la nécessité de se procurer ces méthodes vous attendent.



Facebook Twitter LinkedIn YouTube