smartcity-mag
Le SIIViM Nevers, une journée pour permettre aux élus des villes médianes d’échanger sur l’avenir de leur territoire

25/09/2020 Yannick SOURISSEAU

Le 9 octobre prochain, la ville de Nevers (Nievre) sera sans doute le centre du monde de l’innovation, avec l’organisation de la 3e édition du Sommet International de l’Innovation des Villes Médiane (SIIViM). Crise sanitaire oblige, cette édition pas tout à fait comme les précédentes et pour laquelle notre webmagazine est partenaire, sera organisée en mode « Phygital », c’est-à-dire en mêlant physique et digital. Un événement à ne pas manquer, sur place ou à distance.

L’innovation a toujours permis à l’Humanité, aux organisations et aux entreprises de mieux résister aux crises. La période que nous traversons, face à une crise sanitaire et économique sans précédent, ne fait pas exception », déclare Denis THURIOT, Maire de Nevers et Président de Nevers Agglomération « Dans nos villes médianes, partout dans le monde, dans le secteur privé comme dans le secteur public, nous avons su créer ou améliorer des produits, des services, des procédés de production, des modes d’organisation, des méthodes de travail et de prise de décision. C’est cet esprit positif, à l’opposé de la résignation, que cette troisième édition du Sommet International de l’Innovation en Villes Médianes souhaite mettre en lumière. »
 
Imaginé par Nevers Agglomération et la ville québécoise de Shawinigan (Canada), dans le but de favoriser la coopération économique entre villes et territoires médians de France et du monde entier, le SIIViM a acquis toute sa légitimité en démontrant, si besoin était, que le concept de ville intelligente, n’est pas l’apanage des seules grandes villes et métropoles. Les villes dites moyennes, mais aussi les villes rurales, peuvent légitimement accéder au titre envié de villes et territoires intelligents, peut-être plus facilement. Car il s’agit là, le plus souvent, de villes dites à tailles humaines. 
 
D'autant que, comme le font si justement remarquer les organisateurs, « le confinement puis le déconfinement délicat toujours à l’œuvre ont donné un prodigieux « coup de boost » aux usages numériques ».
 
Le télétravail, inscrit dans bon nombre de projets d’entreprises dès le début des années 2000, mais rarement mis en place, le e-commerce dont les résultats économiques dépassent ceux du commerce traditionnel, obligeant les petits commerçant à s’y mettre, la mobilité, l’enseignement à distance, le sport en ligne et à la carte, la télémédecine, la visioconférence et le streaming vidéo, tous ces secteurs professionnels se sont appropriés des outils numériques jusqu’ici utilisés de manière marginale ou expérimentale. Et ce ne sont pas entreprises de la Tech, startups, PME, PMI, Grands Groupes en pleine révolution digitale, qui s’en plaindront : le numérique est bien au cœur des marchés, du côté des entreprises mais aussi des collectivités.
 
« Ce SIIViM a été maintenu pour évaluer les enjeux des innovations dans nos territoires médians à l’aube de cette pandémie sans équivalent dans l’histoire contemporaine ».

 Et c’est bien de tout cela que le SIIViM entends bien parler au cours de cette journée marathon, ouverte principalement aux collectivités territoriales françaises qui pourront, en parcourant les allées immersives d’un démonstrateur reconstituant les facettes d’une ville médiane (rues, commerces, écoles, services, etc.), et lors des conférences et des ateliers, tous les acteurs publics et privés de l'innovation, échanger sur des solutions qui s’ouvrent désormais aux villes médianes.
 
Et dans le contexte si particulier de crise sanitaire, dont chacun ne sait pas vraiment quelle sera l’issue, il n’aura jamais été aussi important, voire vital, de réfléchir et de débattre sur les enjeux économiques, sociaux et technologiques qui dessineront le monde de demain, comme le rappelle Denis THURIOT : « Le SIIViM s’est lui-même adapté au contexte sanitaire et à ses contraintes. Tout est mis en œuvre pour permettre aux visiteurs d’évoluer en toute sécurité », rappelle l’édile. « Avec le Maire de Shawinigan, Michel Angers, nous avons souhaité que le SIIViM innove en proposant une édition phygitale, mêlant donc physique et digital, et pouvant accueillir à la fois des visiteurs à Nevers et des webspectateurs en ligne du monde entier ».
 
La journée niversoise sera à la fois courte et intense avec une centaine d’intervenants dans les différentes conférences et ateliers, dont le Secrétaire d’État chargé de la Transition Numérique et des Communications Electroniques : Cédric O, au milieu d’un parterre d’élus, de chefs d’entreprise, experts de la ville intelligente et connectée, qui s’investissent dans les nouvelles technologies et le développement des territoires.
 
Unique journée ouverte au grand public et aux acteurs professionnels de la ville intelligente, « ce SIIViM a été maintenu par ses concepteurs pour que tous – collectivités, entreprises, inventeurs, citoyens – évaluent ensemble les enjeux des innovations dans nos territoires médians à l’aube de cette pandémie sans équivalent dans l’histoire contemporaine », conclut le maire-président qui escompte bien toucher un public très large, pour porter la bonne parole. 
 
Petite nouveauté, notre magazine, aujourd’hui reconnu par les acteurs de la ville intelligente sera présent à cette troisième édition et animera même un plateau TV, sur lequel seront conviés tous ceux, élus, chefs d’entreprises, citoyens, qui s’investissent dans cette démarche sociétale, économique, sociale et technologique. 



Facebook Twitter LinkedIn YouTube