smartcity-mag
Le bâtiment, un écosystème stimulant en matière d’innovation technologique

03/11/2018

Le 12 novembre prochain, le bâtiment sera à l’honneur de la seconde édition de la Convention et Grands Prix de l’Académie des Technologies qui se tiendra à la maison de la Chimie à Paris. Composée d’experts dans différents domaines l’Académie des technologies s’est fixée pour objectif « d’éclairer la société sur un meilleur usage des technologies ».

Alors que les citoyens français sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour la sauvegarde de la planète et que 100 000 d’entre-eux sont descendus dans la rue pour marcher « pour le climat », le bâtiment apparait comme l’un des éléments de la transition énergétique et écologique. C’est donc sur la question du bâtiment durable que l’Académie des technologies a décidé de se pencher lors de ma prochaine édition de sa Convention, le 12 novembre prochain. Ouvert sur différents secteurs (enseignement, recherche, industrie et pouvoirs publics), cet évènement vise à promouvoir les innovations marquantes d’une filière industrielle et ce qu'elle peut apporter en matière de progrès. 
 
Pour les experts académiciens le secteur du bâtiment est un acteur de poids de l’économie française qui représente 10% du PIB et emploie plus de 2,1 millions d’actifs. Mais c’est aussi un secteur énergivore.  Alors que 45% de l’énergie finale en France est consommée par le secteur du BTP, cette industrie est également responsable de 25% des émissions de CO2, soit 123 millions de tonnes par an, en comptant l’usage des bâtiments (chauffage, eau chaude sanitaire, électricité) et leur construction. 
 
« Les technologies numériques ouvre donc la voie à une multitude de nouvelles applications, « moins énergivores et plus respectueuses de l’environnement ».

 Pour l’académie des Technologies, il est évident que bâtiment doit effectuer des mutations de grande ampleur à la fois sur les matériaux et techniques de construction, et sur les usages du bâtiment. Cette mutation concerne les bâtiments neufs et tout particulièrement la rénovation du parc existant, compte tenu que le rythme de renouvellement annuel du parc existant est seulement d’environ 1%
 
« Le secteur du bâtiment, historiquement très traditionnel, devient un écosystème stimulant en matière d’innovation technologique, au niveau des matériaux et des techniques de construction », affirment les experts. Le développement des technologies numériques ouvre donc la voie à une multitude de nouvelles applications, « moins énergivores et plus respectueuses de l’environnement ». 

Afin de promouvoir les innovations marquantes de ce secteur industriel, l’Académie des technologies remettra cette année encore ses Grands Prix à une startup et une PME.  Sont nominés dans la catégorie « startup » : Lancey Energy Storage, Smart Cast, Wind My Roofet C4Hydro. MCI Technologies et Ubiant concourent elles dans la catégories PME.

L’Académie des technologies, présidée par Bruno Jarry, ex-chercheur au CNRS puis professeur de génétique à l'Université Louis Pasteur et directeur de l'École supérieure de Biotechnologie de Strasbourgest un établissement public administratif national placé sous la tutelle du ministre chargé de la recherche, installé à Paris. Créée en 2000, elle est placée sous la protection du Président de la République depuis 2013. 

L'Académie des technologies qui a pour devise : « Pour un progrès raisonné choisi, partagé », a pour mission de conduire des réflexions, formuler des propositions et émettre des avis sur les questions relatives aux technologies et à leur interaction avec la société. L'Académie des technologies examine les questions qui lui sont soumises par les membres du Gouvernement, mais elle peut elle-même se saisir de tout thème relevant de ses missions.

Inscription à la Convention  
Pour en savoir plus sur l’Académie des technologies : www.academie-technologies.fr


Facebook Twitter LinkedIn YouTube