smartcity-mag
Le californien Zoom Video Communication acquiert Keybase afin de renforcer sa sécurité

08/05/2020 Yannick SOURISSEAU

Très utilisée pendant cette période de confinement, la plateforme américaine de visioconférence Zoom est aussi très critiquée pour sa sécurité. Cette situation devrait s’arranger puisque l’entreprise californienne vient d’acquérir Keybase, une start-up spécialiste du chiffrement, afin de rendre ses échanges plus surs.

La sécurité, c’était l’un des points faibles de Zoom Video Communication, spécialiste de la visioconférence et des webinars dans le cloud basé à San José en Californie, éditeur de l’application de visioconférence éponyme. Cela n’a pas empêché des millions d’usagers : collectivités, entreprises, chanteurs, associations, particuliers… de l’utiliser pendant cette période particulière de crise sanitaire où il n’y avait pas d’autres moyens de poursuivre des actions collectives. Beaucoup ont d’ailleurs découvert la plateforme à cette occasion et l’on ne compte plus les événements, des chanteurs, aux sportifs en passant par les élus locaux et groupes associatifs qui l’utilisent désormais.

Les concepteurs de cette plateforme très populaire et facile à utiliser étaient conscient de cette faille et plutôt que perdre des clients, ils ont cherché à l’améliorer dans ce sens et c’est tant mieux, notamment pour les structures telles que les collectivités ou les entreprises qui réclament un haut niveau de sécurité. C’était aussi réagir par rapport à la concurrence, notamment l’application Team de Microsoft qui savait appuyer là où ça fait mal pour tenter d’éliminer ce nouveau venu, devenu un peu trop gênant.

 « Il existe aujourd'hui des plateformes de communication chiffrées de bout en bout, des plateformes dont la sécurité peut être facilement déployée et des plateformes répondant aux besoins des entreprises à très grande échelle. Nous pensons toutefois qu'aucune offre sur le marché ne propose actuellement tous ces éléments réunis. Et c'est ce que Zoom souhaite construire, en offrant à ses utilisateurs, dans un même produit, sécurité, facilité d'utilisation et évolutivité », a déclaré Éric S. Yuan, PDG et fondateur de Zoom en présentant sa dernière acquisition.
 
« C'est un honneur de pouvoir apporter notre expertise en matière de chiffrement à une plateforme telle que Zoom qui est utilisée par des centaines de millions de participants par jour »

 Pour atteindre ses objectifs et ainsi proposer une application fiable, Zoom vient d’acquérir Keybase, un service de messagerie et de partage de fichiers sécurisé. Selon le californien, « l'acquisition de ce spécialiste en sécurité et en chiffrement permettra d'accélérer le plan que Zoom s’est fixé pour construire un chiffrement de bout en bout pouvant accompagner la croissance actuelle de la société ».
 
Keybase apporte donc à Zoom une expertise approfondie en matière de chiffrement et de sécurité, avec l’arrivée groupe d'ingénieurs en sécurité qui devrait faire progresser la plateforme si prisée, en matière de sécurité.
 
« Keybase est ravie de rejoindre l'équipe Zoom », a déclaré Max Krohn, co-fondateur et développeur de Keybase.io. « Notre équipe est passionnée par la sécurité et le respect de la vie privée. C'est un honneur de pouvoir apporter notre expertise en matière de chiffrement à une plateforme telle que Zoom qui est utilisée par des centaines de millions de participants par jour ».
 
Intégrée à l'équipe d'ingénieurs déjà en charge de la sécurité de Zoom, Keybase jouera un rôle clé dans l’articulation du plan que Zoom s’est fixé pour identifier et traiter les failles potentielles, et ainsi améliorer les capacités de sécurité et de confidentialité de sa plateforme. C’est désormais Max Krohn qui dirigera l’équipe d’ingénieur en charge de la sécurité de la plateforme de visioconférence, sous la présidence d'Eric Yuan. Les dirigeants travailleront donc ensemble pour déterminer l’avenir du produit Keybase. Son service de messagerie sera sans doute intégré à l’application Zoom. Si le montant de la transaction n’a pas été divulgué, nul doute que ce rapprochement devrait doper l’application de visioconférence et lui permettre de distancer ses plus sérieux concurrents. 
 
Cette annonce a été faite lors de la séance du Nasdaq (bourse américaine) du 7 mai dernier, ce qui a eu pour effet de relever sensiblement la cotation de l’entreprise californienne, celle-ci passant de 154,84 USD en ouverture à 158,99 soit +1,19 (0,75 %)
 
 Pour en savoir plus sur l’offre de chiffrement qui se dessine : blog de Zoom


Facebook Twitter LinkedIn YouTube