smartcity-mag
Nantes va ouvrir son premier « Food Hall » en 2020

11/03/2019

La ville de Nantes n’en finit pas d’innover en matière d’aménagement. C’est notamment le cas de l’Ile de Nantes dont les friches industrielles de la partie sud-ouest laissent place à des bâtiments qui transforment la capitale des Pays-de-la-Loire. L’an prochain l’ile accueillera un « Food Hall » : un vaste espace de restauration inventive, avec une dizaine de stands à thème, un bar et même un micro-marché nocturne. Un appel à candidatures pour les restaurants vient d’être lancé.

Les gourmets et les gourmands l’attendent avec impatience. A partir de l’an prochain, les nantais mais pas seulement pourront investir les grandes tablées du « Food Hall » qui va s’installer dans les anciennes halles Alstom, dans la continuité de la Créative Factory, le tiers-lieu créatif de Nantes, face à l’École des Beaux-Arts. Un espace stratégique pour les concepteurs.
 
Ce concept convivial, branché et parfois un peu cher, fait fureur dans la plupart des grandes métropoles européennes et américaines. Il permet de redonner envie aux urbains de se retrouver pour festoyer dans une ambiance chaleureuse qui fait la part belle aux produits locaux. Après Paris, Bordeaux, Lyon, Nantes va succomber à la mode du « Food Hall ». 
 
Premier dans le Grand Ouest, ce nouveau lieu d'attractivité proposera une dizaine de stands de restauration thématiques, autour de grandes tablées offrant 200 places assises. 
 
Sans gluten, végétarien, carnivore, italien, sushi-lover… tous les amateurs de nourriture authentique et parfois originale pourront y trouver leur compte. « Chacun pourra consommer des produits issus de filières courtes » précise la Samoa, l’aménageur de l’île de Nantes. « L’offre de restauration inclura des valeurs sûres et de nouveaux venus plus créatifs, ou éphémères, afin de garantir une attractivité de long terme auprès des visiteurs ». 
 
Ce projet de restauration tendance ouvrira ses portes « au second semestre 2020 » annonce Nantes Métropole. Dans cet ancien site industriel en cours de réhabilitation seront proposés une dizaine de petits restaurants, un espace événementiel, un bar, ainsi qu'un petit marché nocturne ouvert deux fois par semaine.
 
« Nous sommes à la recherche de pépites passionnées, bienveillantes face à leurs convives audacieux »

 « Ce Food Hall répond à l’esprit du Quartier de la création (Créative Factory - NDLR) » appuie la Samoa, avec un espace rassemblant des exploitants aux valeurs communes autour d’une offre inventive et sans cesse renouvelée.  Plus qu’un simple espace de restauration, « ce sera un lieu de vie, mutant au fil de la journée pour répondre aux rythmes quotidiens d’un public divers : habitants, étudiants, actifs et startupers, créatifs et chercheurs... ».
 
Après un appel à projet, lancé l’an dernier par l’aménageur du quartier et la métropole nantaise, c’est le Groupe Chessé, un créateur nantais, « gestionnaire d’espaces à vivre » qui a été choisi pour mener à bien ce projet novateur en matière d’alimentation. C’est donc ce dernier qui vient de lancer, début mars, un appel à candidatures pour les restaurateurs intéressé pour s’installer dans ce temple de la nourriture. Celui-ci devrait accueillir une dizaine d’enseignes autour de grandes tables autour desquelles s’installeront les clients.
 

Vue intérieure du rez-de-chaussée (photo Groupe Chessé)
Vue intérieure du rez-de-chaussée (photo Groupe Chessé)
« Jeunes entrepreneurs, restaurateurs expérimentés, chefs de cuisine… nous sommes à la recherche de pépites passionnées, bienveillantes face à leurs convives audacieux. On sera particulièrement attentifs à la qualité des produits, à l’authenticité et à la capacité à animer collectivement le lieu », explique Pascal Chessé qui vise autant les salariés du quartier que les étudiants, les riverains que les touristes. Le gestionnaire de l’espace souhaite s’inspirer du Mackie Mayor  de Manchester, alors que Nantes Métropole et la Ville en pincent pour le Time Out Market de Lisbonne, « un marché nouvelle génération où l’on peut s’attabler après avoir fait ses courses pour déguster le meilleur de la gastronomie portugaise à petit prix ». 

L’ensemble ressemblera à une grande serre, avec une luxuriante végétation qui devrait croitre facilement dans cet espace lumineux. « Ce refuge à ciel ouvert permettra ainsi une sensation dedans-dehors quel que soit la saison et le temps », précisent les concepteurs. Cet espace atypique sera aménagé sur deux niveaux : 600 m² au rez-de-chaussée et 200 m² en mezzanine et terrasse. Coté places assises, l’espace disposera de 200 places en rez-de-chaussée, 100 places en mezzanine et 80 en terrasse couverte.  
 
Un autre projet est en cours d’étude à Nantes, à l’horizon 2024, en lien étroit avec le marché de la Petite-Hollande, un espace situé de l’autre côté du bras de Loire, entre la médiathèque et l’actuel CHU. 

Candidature : du 8 mars au 8 mai 2019
Informations et modalités : www.foodhallnantes.fr
 


Facebook Twitter LinkedIn YouTube