smartcity-mag
Nextdoor offre deux publicités aux commerçants pour leur permettre de renouer le dialogue avec leurs clients

11/08/2020 Margot TURC

2020, première année où chacun se retrouve cloitré pendant deux mois avec interdiction stricte de sortir. Dans le monde entier, tous les secteurs d’activité économique ont été impactés par cette crise sanitaire sans précédent. Depuis les entreprises essayent de se relever, non sans difficultés. Pour aider les commerces, la plateforme de voisinage Nextdoor offre deux publicités par mois sur son application et son site web afin d’éviter, tant faire se peut, un effritement du dialogue entre commerçants des centres-villes et les consommateurs.

La crise sanitaire du coronavirus, totalement inattendue, a affaibli tous les types d’entreprises et notamment les commerces de centre-ville : restaurants, magasins, bars… le déconfinement s’est effectué en douceur mais malheureusement de nombreux clients réduisent leurs déplacements par peur de contracter ce virus, toujours en circulation. Les mesures de sécurité imposées, et plus particulièrement le port du masque n’incitent pas vraiment les consommateurs à retourner dans leurs magasins préférés. 

Nextdoor, le réseau social de voisinage, a donc décidé d’apporter une aide précieuse à tous les petits commerces touchés par la Covid 19.  Elle s’engage à offrir deux publicités par mois pour chaque magasin afin de pouvoir informer les habitants d’un quartier, d’une possibilité de livraison à domicile, de la vente à emporter… toutes ces petites attentions qui pourraient leur permettre de s’en réussir. Selon ses initiateurs, « cette fonctionnalité va permettre de renouer le lien qui a été perdu pendant ce long temps confiné et de découvrir ou redécouvrir des magasins près de chez soi dont on ignorait peut-être l’existence ». La jeune entreprise estime que « les commerces sont essentiels à la reprise d’une vie sociale plus active dans les quartiers ! »

Nextdoor sorte de « Facebook entre voisins » s’affichant néanmoins comme un anti-Facebook est conçue pour rapprocher des personnes, consommateurs et commerçants qui habitent dans un même quartier, une même rue, un même immeuble… … En favorisant le rapprochement, elle permet d’établir le contact, le rapprochement entre voisin, redonner du lien social.  

Le but de ce réseau : « Resserrer les liens entre les habitants et les commerces de proximité et être acteur de la redynamisation des centres-villes ». 

Lancée en 2010, Nextdoor a fait fureur aux Etats-Unis et s’est depuis le 1er février 2018 exportée en France. En 2019, la start-up parle de 6 300 quartiers actifs sur le territoire, un nombre assez impressionnant en une seule année de mise en route ! Aujourd’hui elle revendique plus de 9100 quartiers actifs dans l’hexagone ainsi que plus de 250 000 quartiers à travers le monde ! 

L’idée c’est aussi de consommer plus localement, en circuit court, au lieu de se déplacer en voiture pour faire ses courses, ou commander sur Internet alors qu’on a tout à deux pas de chez soi. Mais on ne le sait pas toujours. Un retour vers le commerce de proximité, déjà entamé bien avant la crise sanitaire de Covid-19, que les commerçants, durement éprouvés, réactivent, cette action favorisant le dialogue, non seulement avec eux, mais entre clients, qui masqués pour l’instant, doivent reprendre du plaisir à se retrouver au détour d’un étal. Le bien vivre à la Française qu’il est important de rétablir et faire perdurer. 


Facebook Twitter LinkedIn YouTube