smartcity-mag
Numérique et élus locaux : une alliance indispensable

04/12/2018

Alors que vient de s’achever le 101ème Congrès des Maires et Collectivités territoriales, fin novembre à Paris, le climat ne parvient pas à s’apaiser entre les élus locaux et le gouvernement. Pour cause : malgré une nouvelle architecture gouvernementale visant à rétablir la confiance avec les territoires, les efforts budgétaires de 13 milliards d’euros demandés par l’Etat sur le quinquennat continuent d’inquiéter les maires, au bord de l’étranglement financier.

Le maintien des services publics : pierre angulaire d’une démocratie locale en danger. Cet été, le répertoire national des élus dressait un constat sans appel : plus d’un millier de maires auraient présenté leur démission depuis 2014 ! Un « ras-le-bol » légitime, quand on voit d’un côté s’accumuler la baisse des dotations publiques, la suppression de la taxe d’habitation ou la diminution des contrats aidés et de l’autre côté, accroître les attentes des citoyens envers leurs services publics et leurs élus.

Or la France ne saurait transformer ses écoles, ses entreprises, son système de santé, ses transports ou ses centres-villes sans eux. Si un Français sur deux accorde aujourd’hui sa confiance au Maire, il n’est pas vain de rappeler que l’élu local reste l’institution la mieux préservée en France. Et surtout, le seul échelon capable de répondre aux besoins de proximité et d’efficacité attendus par les Français et de préserver notre démocratie à l’échelle locale. A condition de leur en donner les moyens !
 

Des outils pour moderniser et rationaliser la gestion des services publics
La généralisation des outils numériques et participatifs dans les collectivités ces 10 dernières années a prouvé l’intérêt qu’avaient les maires à saisir cette opportunité pour mieux connaître leur territoire, mieux écouter et mieux dialoguer avec leurs concitoyens. Et en offrant une place de choix aux outils digitaux dans son programme, le Salon des Maires 2018 acte définitivement l’avènement d’une nouvelle ère dans la numérisation des villes.

S’agit-il d’une « startupisation » de nos villes ? Non, plutôt de l’utilisation judicieuse et stratégique d’outils numériques qui permettent désormais de mettre l’intelligence collective au cœur de la décision publique : en transformant les citoyens en acteur de leur ville, les maires engagent non seulement un dialogue continu et direct avec eux, mais ces outils leur permettent de participer concrètement à l’amélioration de leur cadre de vie en facilitant, lorsque cela est permis, le rôle des services publics.

Dans un contexte budgétaire en crise, des solutions crédibles, efficaces et durables pour répondre aux besoins des citoyens. Et le numérique pourrait bien en ce sens être le seul à transformer le quotidien des citoyens et de de nos maires, pour passer de « premiers de corvées » aux remparts incontournables de notre démocratie.

Renaud Prouveur
 fondateur de Spallian et de TellMyCity


Facebook Twitter LinkedIn YouTube