Paris-Saclay signe une convention avec la CCI pour accompagner les commerçants dans leur transition numérique.

14/05/2021 Yannick SOURISSEAU

Alors que les commerces non-essentiels, les bars et restaurants, s’apprêtent à rouvrir leurs portes, la Communauté d’agglomération francilienne Paris-Saclay, vient de signer une convention de partenariat avec la CCI, afin d'aider les commerçants du territoire dans leur transition numérique. « Pour vitaliser et digitaliser l’une des forces de notre territoire : son tissu de commerces de proximité », explique Grégoire de Lasteyrie, Président de la Communauté d’agglomération Paris‐Saclay.

Le 19 mai prochain, les commerces de centre-ville pourront de nouveau ouvrir leurs portes, avec toutefois des restrictions de zone et de nombres de clients, selon le cas, malgré une diminution des personnes touchées par la SARS Cov-2 et hospitalisées. Et ceci jusqu'au 30 juin prochain.
 
Depuis le premier confinement, en 2020, bon nombre de commerces de centre-ville qui refusaient de se laisser abattre par cette crise sanitaire et la crise économique qu’elle a inévitablement engendrée, ont mis en place des systèmes numériques (Click and Collect, Market place) pour permettre de poursuivre leur activité à minima, mais sans y être vraiment préparé.
 
Si certains vont être, malgré les aides de l’Etat, obligés de laisser le rideau fermé, faute de trésorerie suffisante pour continuer, d’autres vont malgré tout poursuivre. Les élus locaux, très impliqués, sont conscients que cette crise économique, engendrée par la Covid-19, a fortement fragilisé le tissu économique local et plus particulièrement les petites enseignes de proximité. Ces derniers ont, même s’ils envisagent de rouvrir, des besoins en trésorerie et de rebondir en cherchant de nouveaux débouchés commerciaux. Ils ont aussi besoins de mettre en place de nouveaux canaux de distribution qui s’ajouteront à ceux qu’ils pratiquent traditionnellement. C’est peut-être le point positif de cette crise : passer par le numérique, lequel était, juste avant la pandémie, réservé aux grandes enseignes (grande distribution et géants de la vente en ligne).
 
« La crise sanitaire, dès le 1er jour de confinement, a mis en lumière les enjeux du numérique, et pour nos commerçants l’importance quasi vitale d’une présence en ligne », explique Grégoire de Lasteyrie, Président de la communauté d’agglomération Paris-Saclay et maire de Palaiseau (Essonne). « Tous les acteurs de l’écosystème d’aide aux entreprises ont su être réactifs et se mobiliser aux côtés des commerçants ». 
 
« Aujourd’hui, c’est une nouvelle preuve de cet engagement collectif », poursuit l’édile. « Avec la CCI, nous serons une nouvelle fois au rendez‐vous, sur le terrain, avec les artisans, commerçants et managers de centre‐ville, pour vitaliser et digitaliser l’une des forces de notre territoire : son tissu de commerces de proximité. »
 
« Notre objectif est de faciliter la tâche des commerçants dans la mise en œuvre de leur digitalisation »

 En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) l’agglomération francilienne, ambitionne de définir, en complément de l’offre de droit commun, un parcours d’accompagnement adapté, s’appuyant sur le digital, déjà testé pendant les périodes de confinement, pour que les commerçants et artisans puissent rapidement et facilement gagner en performance. Et c’est tout l’intérêt de ces collectivités qui, si elles ne font rien, risquent de voir de plus en plus de commerce ne pas se relever et accentuer la désertification des centres-villes.
 
« Notre objectif est de faciliter la tâche des commerçants dans la mise en œuvre de leur digitalisation », souligne Igor Trickovski, Vice‐Président en charge du commerce et de l’artisanat et Maire de Villejust. Et si certains se disent que c’est trop difficile ou que cela demande trop de temps ou d’investissement, « nous serons là pour les aider, pour les former et les accompagner, et démontrer que cela fonctionne ».
 
L’idée des élus locaux, c’est de « leur offrir une vitrine de plus, des clients de plus et surtout un élan supplémentaire et durable ».
 
Ce partenariat, signé le 12 mai dernier entre l’agglomération de Paris-Saclay et la CCI va se décliner en 4 actions concrètes :
 
  • 1 : réaliser des diagnostics numériques des commerces et artisans, afin d’adapter les leviers de la transition digitale. 20 diagnostics sont en cours de réalisation.
  • 2 : Organiser des ateliers collectifs sur la digitalisation des activités à destination des commerçants et artisans, avec l’objectif d’augmenter et maitriser leur visibilité sur les réseaux.
  • 3 : Mettre en place des services de « coaching » personnalisés afin d’accompagner au mieux chaque commerçant, chacun ayant des particularités qui lui sont propres.
  • 4 : Organiser des « Rencontres apprenantes », pour les managers de centre-ville afin de les aider à mieux comprendre les enjeux de la digitalisation. 
 
Selon les signataires cette convention et les actions qui en découlent s’inscrivent dans « un accompagnement durable des acteurs du commerce de proximité ». Elle s’inscrit notamment dans une dynamique ambitieuse allant des mesures de plan d’urgence, mises en place en mars 2020 jusqu’au suivi post‐crise qui devrait voir un regain fort d’activités pour les commerçants et artisans. Tout au moins pour ceux qui subsisteront. Il y a donc du travail, notamment auprès de ceux qui sont très affaiblis par près d’un an d’inactivité.


Facebook Twitter LinkedIn YouTube