smartcity-mag
Pour Bruxelles-Capitale, la ville intelligente est celle qui se tourne vers ses habitants et ses entreprises.

04/04/2019

Le concept de Smart City qui favorise l’intégration des TIC aux infrastructures, aux bâtiments, aux objets du quotidien, pour répondre, par l’intermédiaire de solutions techniques et collaboratives, aux enjeux urbains de demain sur le plan social, économique, environnemental ou sur la mobilité, intéresse de plus en plus de métropoles internationales. La capitale du Royaume de Belgique, Bruxelles, n’y échappe pas. Elle travaille sur une démarche de sensibilisation des citoyens, afin de les associer à un projet d’envergure : Bruxelles demain ...

Faire de la capitale belge une véritable Smart City, c’est l’ambition de la Région Bruxelles-Capitale qui vient de lancer un vaste programme de sensibilisation des habitants, considérant à juste titre que tous les belges et même les touristes de passage dans la capitale, doivent contribuer à rendre ce territoire plus « smart », c'est à dire plus créatif, astucieux et encore plus agréable qu’il ne l’est. On peut donc que s’en féliciter, les belges ayant compris qu’il n’y pas de ville intelligente, sans l’intelligence des citoyens. Dont acte …
 
S’appuyant sur le CIRB (Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise), un organisme d’intérêt public, partenaire de confiance chargé des missions de développement et d’assistance informatique, télématique, cartographique, le Gouvernement de la région Bruxelles-Capitale a mis en place, en février 2017, une stratégie de développement de son propre modèle de Smart City : « Brussels Smart City  ». Site web, événements, conférences, la collectivité et ses partenaires, multiplient les efforts pour informer et associer les résidents belges, mais pas seulement, au projet ambitieux d’amélioration urbaine et sociétale.
 
« Chaque ville est différente. Chaque ville doit donc satisfaire des besoins et relever des défis particuliers. Chaque ville développe par conséquent sa propre vision de ville intelligente », peut-on lire sur le site web Brussels Smart City. 
 
« Comme toute grande région, la Région de Bruxelles-Capitale est à la fois une source de possibilités et de défis ».

Pour les acteurs de ce projet la Ville Intelligente est : « une ville zéro carbone, ville connectée, ville efficiente, ville résiliente, ville laboratoire… les définitions de la smart city sont aussi nombreuses qu’il y a de smart cities dans le monde ». Relevant quelques points communs entre les différentes visions de la ville intelligente, ils précisent que la ville intelligente peut se comprendre à l’aide de 6 mots-clés : collaborer, économiser, innover, intégrer, participer, simplifier. Et d’ajouter : « les technologies de l’ère numérique sont considérées comme le fil rouge des transformations à l’œuvre dans la smart city ». Un outil, mais pas une fin en soi, voilà donc la transformation à laquelle les élus belges adhèrent et dans laquelle ils ambitionnent d’associer leurs concitoyens. 
 
 Pour se transformer en smart city, la ville, d’une manière générale et dans le cas présent la métropole bruxelloise, dispose de multiples leviers sur lesquels elle peut agir. Pour cela la Région Bruxelles-Capitale s’appuie sur la définition des smart cities de Boyd Cohen, un chercheur en développement urbain, lequel définit six orientations « smart »: économie, gouvernance, environnement, mobilité, population, conditions de vie, qui permettent d’aboutir à une transformation efficace.  

« Comme toute grande région, la Région de Bruxelles-Capitale est à la fois une source de possibilités et de défis. En s’appuyant sur les TIC, la Région s’engage résolument pour le développement de sa population, ses entreprises, ses services publics, ses écoles... », appuie le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. « L’impact du projet Brussels Smart City s’étend au-delà de la politique liée aux technologies, à la transition numérique et à l’architecture informatique.Il contribue positivement à la vie urbaine, dynamise les quartiers, innove pour stimuler le développement de la ville, crée un lien entre les citoyens, le secteur privé, les monde académique et les institutions publiques». 

Reprenant à son compte la définition du chercheur Anthony Townsend (New York University) : « Une smart city est une ville où les technologies de l’information (TIC) s’articulent avec l’infrastructure, l’architecture, les objets du quotidien et même notre corps afin de traiter les problèmes sociaux, économiques et écologiques», le projet Brussels Smart City adopte le modèle de « ville intelligente intégrée », dans laquelle les citoyens sont des acteurs à part entière. « En avant, tous vers la Smart City », c’est le titre d’une vidéo (voir ci-après) par laquelle le Gouvernement régional souhaite engager les habitants dans l'aménagement de LEUR ville, pour demain... 



Facebook Twitter LinkedIn YouTube