Quand l’intelligence artificielle s’invite dans la gestion des villes et des territoires

19/03/2021 Charles Bouveyron

L’usage massif des technologies dans notre vie quotidienne est aujourd’hui une réalité concrète. Parmi les grandes révolutions auxquelles nous assistons, force est de constater que la gestion des territoires est aujourd’hui entièrement repensée. En ce sens, l’intelligence artificielle accompagne cette mouvance et va permettre de faire émerger de nouveaux champs du possible au service des citoyens.

Une chose est sûre, les territoires évoluent à de nombreux niveaux et la technologie va être un formidable accélérateur pour créer des projets vertueux et au service de tous. Dans ce contexte, en capitalisant sur les données massives qui existent d’ores et déjà, et en leur donnant du sens grâce à l’intelligence artificielle, il sera possible de donner vie au concept de territoire intelligent. Les apports seront alors nombreux et permettront d’avoir une gestion pertinente de différents points clés, par exemple la santé, l’environnement, la gestion des flux, la sécurité, l’énergie, etc. 
 
Nous pourrons alors véritablement parler de « Smart city » et construire ou réaménager des villes au sein desquelles les notions de service aux habitants et de mieux vivre seront des données centrales. Grâce à l’intelligence artificielle, il sera aussi possible d’avoir une gestion basée sur l’anticipation et ainsi moins subir les aléas en prenant des décisions éclairées. 
 

Un impact qui va bien au-delà de la simple ville
La gestion des territoires ne se résume pas uniquement à des aspects « urbains ». En ce sens, l’intelligence artificielle pourra aussi jouer un rôle central dans d’autres cas d’usages, notamment pour une meilleure analyse et connaissance de la faune.
 
Ainsi, grâce aux données et images remontant de capteurs installés en forêt ou dans des parcs naturels, il sera possible d’accéder à des informations précieuses sur les espèces présentes sur le territoire. Ici encore, l’intelligence artificielle occupera une place centrale, fournira des informations précises et permettra même de modéliser différentes situations, en soutien des équipes des parcs. 

Réussir ses projets d’IA appliqués à la gestion des territoires
Force est de constater qu’un projet d’Intelligence artificielle réussi ne peut se faire sans une étroite collaboration entre plusieurs typologies d’intervenants. En effet, si les projets d’intelligence artificielle apparaissent comme un sujet « technique », leur pertinence dépendra également largement de l’implication d’intervenants externes qui bénéficient d’autres compétences : environnements, urbanismes, transport, santé, etc. Ainsi, en réunissant chercheurs, ingénieurs et experts métier, il sera alors possible de bâtir des projets d’IA qui intègrent tous les fondamentaux nécessaires pour générer des résultats concrets et exploitables en dehors de simples expérimentations.
 
L’Intelligence artificielle est donc une composante majeure de la gestion et de la rénovation des territoires. Plus que jamais, chercheurs, élus et experts métiers doivent prendre le temps de travailler de concert pour s’appuyer sur ce levier qui leur permettra de donner vie à des projets sociétaux de grande ampleur. C’est à cette condition qu’il sera possible d’offrir des services de qualité aux habitants, d’améliorer la gestion des ressources et de préserver au mieux l’environnement.

Pr. Charles Bouveyron
Directeur de l’Institut d’Intelligence Artificielle 3IA Côte d’Azur
https://3ia.univ-cotedazur.eu


Facebook Twitter LinkedIn YouTube