Technologie : TF1 teste l’animation 3D avec Intelligence Artificielle de Kinetix dans son 20h

18/05/2021 Yannick SOURISSEAU

Dans le cadre de sa participation à la sixième édition du programme Media Lab de TF1 organisé au campus de startups Station F à Paris, Kinetix, startup pionnière de l'animation 3D assistée par de l’Intelligence Artificielle (IA), expérimente sa solution au sein des rédactions du groupe de médias français, ce dernier souhaitant développer l'incorporation d'animations 3D dans ses contenus d'information.

Afin de développer du contenu 3D piloté par l’Intelligence Artificielle, le Groupe TF1 s'appuie désormais sur la seule « DeepTech » française (startup qui proposent des produits ou des services sur la base d’innovations de rupture) à avoir créé une I.A capable de transformer automatiquement un mouvement humain en animation 3D à partir d'une simple vidéo 2D. Cette prouesse technique et technologique, dont Kinetix, jeune pousse spécialisée dans l’imagerie tridimensionnelle, a été testée pour la première fois le dimanche 9 mai lors du Journal de 20h pour la rubrique « Demain » dédiée au sujet des exosquelettes. 
 
C’est dans le cadre du programme d’accélération du groupe TF1, le « Media Lab TF1  », basé à Station F, l’espace pour startups créé par Xavier Niel et installé dans la Halle Freysinnet à Paris 13e, que Kinetix a été sélectionné parmi la centaine de dossiers reçue à l’issue de l’appel de candidatures lancé en octobre 2020. Kinetix, qui va travailler avec les équipes de de création du journal télévisé du groupe de médias, a su convaincre grâce à une solution unique et innovante sur le marché de l'animation 3D.
 
La startup Kinetix a été fondée en 2020 par Yassine Tahi et Henri Mirande, avec un objectif :  être l'une des seules startups au monde et au moins la seule française, à avoir développé une technologie d'animation 3D assistée par I.A. Cette nouvelle technologie, qui  permet aux téléspectateurs de comprendre certains sujets et notamment les informations technologiques,  se concrétise par la génération automatique et instantanée d'animations 3D de personnages, à partir d'une simple vidéo 2D. 
 
« Notre ambition est de casser les barrières technologiques pour rendre l'animation 3D accessible et rapide à réaliser au plus grand nombre, professionnels ou non, en automatisant une première partie du processus de production », expliquent les dirigeants de la startup dans un communiqué. L’équipe de Kinetix travaille directement avec les rédactions des JT de TF1, diffusés notamment à 13h et 20h, afin de poursuivre le développement de sa plateforme, en proposant notamment des animateurs 3D et de nombreux cas d’usage qui devraient, dans les années à venir, révolutionner le monde de l’information. Un concept qui ne pouvait qu’intéresser le groupe TF1, toujours en pointe dans le domaine de l’information.
 
« l'animation 3D va prendre davantage d'ampleur dans les prochaines années au sein des rédactions télévisuelles »

 La première tentative réussie, dans le journal du 9 mai à 20h, lancée à partir d’outil d’éditions et de créations simple, notamment pour les équipes des journaux TV, habitués aux effets spéciaux pour dynamiser leurs présentations, se sont facilement emparés. Cette expérience concernait la présentation d’un document sur les exosquelettes, ces systèmes robotisés que les humains peuvent endosser pour faciliter le port de charges lourdes pouvant entrainer des Troubles musculosquelettiques (TMS).
 
Pour cet essai une équipe de TF1 a chargé sur la plateforme Kinetix une vidéo en 2D. A partir de cette dernière, les algorithmes de Kinetix ont généré automatiquement et instantanément un modèle en 3D. Ce modèle a ensuite été retravaillé par un animateur, pour être transféré sur un nouveau modèle 3D et intégré à une scène.
 
A terme, Kinetix ambitionne même d'automatiser 80% du processus d'animation afin d'accélérer davantage le travail des animateurs, mais aussi de permettre aux non spécialistes du format travaillant dans les rédactions de pouvoir réaliser eux-mêmes des animations 3D rapidement, simplement et à moindre coût. 
 
« Déjà porté par la croissance des secteurs du cinéma et du jeu vidéo, l'animation 3D va prendre davantage d'ampleur dans les prochaines années au sein des rédactions télévisuelles », explique Yani Khezzar, journaliste et responsable de l'innovation pour l'Information chez TF1. « Mais c'est aussi un format qui, à l'heure actuelle, reste long à réaliser. Dans ce contexte, la solution Kinetix, va nous permettre de faciliter et accélérer considérablement la production de nos contenus 3D animés ».
 
Séduit par la technologie proposée par la jeune pousse, le groupe de médias souhaite s’appuyer de plus en plus sur la 3D pour permettre aux téléspectateurs de mieux comprendre les sujets les plus complexes, sur des thèmes tels que l’économie, la santé ou encore les nouvelles technologies. 
 
Pour Kinetix c’est la consécration : « Cette belle collaboration avec un grand acteur télévisuel témoigne de la pertinence de notre solution pour l'industrie audiovisuelle, et nous encourage à améliorer encore davantage notre plateforme et notre IA et ainsi participer à démocratiser l'utilisation d'animations 3D dans les contenus d'information produits par le Groupe », conclut Yassine Tahi, cofondateur de Kinetix.

 



Facebook Twitter LinkedIn YouTube