smartcity-mag
Territoire intelligent : Un jumeau numérique pour Angers Loire Métropole

23/07/2020 Yannick SOURISSEAU

Initié en décembre 2018, le projet de territoire intelligent d’Angers Loire Métropole, dont le marché global de performance chargé d’accompagner la collectivité dans sa démarche, est confié depuis novembre dernier au consortium Engie Solutions, Suez, La Poste et au groupe mutualiste VYV. L’accompagnement prévu dans le cadre de ce marché franchit une nouvelle étape avec la réalisation du double numérique du territoire, c’est-à-dire la modélisation 3D, permettant de mesurer les avancées du projet.

Lentement mais surement la transformation d’Angers et de sa métropole urbaine en territoire dit « intelligent », avance. Les équipes du consortium d’entreprises retenue par la collectivité travaillent à la « réalisation du jumeau numérique 3D nouvelle version », comme le précise Engie Solutions, pilote de l’opération dans un communiqué. Cette étape importante avant d’entreprendre toute démarche, qu’elle soit technique ou autre, passe par la cartographie du territoire au format digital. 
 
Dans l’immédiat il s’agit d’une démarche de haute technologie numérique permettant de mesurer en temps réel les avancées du projet de modification du territoire, s’assurer de son bon déroulement et de l’optimisation des services urbains, avec un objectif, selon les entreprises : « accélérer la transition écologique tout en générant des économies pour la collectivité ».
 
Un objectif qui semble pertinent sur le papier mais qui reste flou et surtout couteux pour les habitants d’Angers. Car si Christophe Béchu, le maire président d’Angers et son agglomération, souhaite par cette démarche « rendre l’action publique plus efficace et moins couteuse », comme il le précisait en novembre dernier lors de la présentation du groupement lauréat, la note est tout de même salée. En effet si la démarche souhaitée par ce dernier doit être capable d’agir sur plusieurs domaines concernant les habitants, - énergie, habitat, environnement -, elle s’élèvera à 178 millions d’Euros HT (dont une tranche ferme de 121 millions d’Euros), sur 12 ans. Si l’idée de faire faire des économies à la collectivité est louable, rien n’est gagné en matière de retour sur investissement.  
 
Pour l’instant, peu de citoyens contestent ce projet, mis à part l’opposition et ses soutiens, en large minorité dans la cité du roi René. Ce qui laisse du champ à l’équipe en place pour aller jusqu’au bout de ses ambitions et faire d’Angers et sa métropole, le « premier territoire intelligent de France », comme l’évoquait l’édile lors de la présentation du projet. Un pari sur l’avenir, certes couteux, mais qui n’a pas émoussé sa popularité lors des dernières municipales, en mars dernier. 
 
« Un outil d’aide à la décision qui permettra d'étudier objectivement différents scénarii d'aménagement urbain »

 Sur le terrain, les équipes d’Engie Solutions sont donc engagés avec SUEZ, La Poste et le Groupe VYV, afin de proposer des solutions innovantes en étroite concertation avec la collectivité, ses partenaires, les entreprises locales et les citoyens. Et en attendant que chacun puisse proposer des avancées plus concrètes, qui concernes au plus près les citoyens, le projet d’accompagnement prévu par le marché passe par la modélisation du territoire.
 
Le consortium retenu mobilise donc toutes ses compétences pour prendre en compte les besoins identifiés par et avec les services de la métropole et leurs décideurs. Il met en place les infrastructures capables de communiquer entre elles afin d'améliorer le pilotage des services publics et leur relation aux usagers.
 
Ce « jumeau numérique » est une réplique en trois dimensions du territoire, laquelle devrait permettre « d’optimiser les performances du projet de territoire intelligent tout en accompagnant chaque étape de son développement », précise Engie Solutions. Les prises de vue à la source de la construction de ce double numérique de la métropole vont être lancées dans les prochains jours. Elles s'étendront sur 4 à 5 jours pour un total d'une vingtaine d'heures.
 
Ces prises de vues vont permettre de modéliser en 3D, et de façon très fine, l'ensemble du territoire d'Angers Loire Métropole, soit 666 km2 répartis sur 29 communes. Cette modélisation est réalisée grâce à des vues aériennes, par SIRADEL, filiale du groupe ENGIE, experte en modélisation 3D, planification d'infrastructures et simulation d'impact sur l'environnement des transformations du territoire. 
 
Pour tous les acteurs engagés dans ce projet de transformation du territoire, ce jumeau numérique est avant tout « un outil d’aide à la décision qui permettra d'étudier objectivement différents scénarii d'aménagement urbain », en simulant l'impact que pourraient avoir, par exemple, de nouvelles infrastructures sur la consommation énergétique, la pollution ou la mobilité ; d'appuyer la décision des élus, permettant une véritable co-construction entre les services et facilitant la communication, notamment dans le cadre de réunions publiques de concertation. 


Facebook Twitter LinkedIn YouTube